codedesuivi codedesuivi
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 02 juillet 2009

COMME AU CINEMA - Poème d'Eric GUILLOT

 Comme au cinéma

 

Les souvenirs semblent en partance
Au mal d'aimer les mots se sont tus
Rien ne semble avoir de prestance
Hormis quelques acteurs très en vue

Les décors sont hélas trop sommaires
Le budget étant si limité
Le scénario semble une chimère
Ô répliques, voix sans vérité

Le succès ne mène nulle part
Une femme étrangement belle
Evoque son imminent départ
Aux Antilles. Voici que pour elle

Tout s'achève le jour du tournage
Le film suit le cours de la vie
Sur la scène on place des nuages
Des mouchoirs pour un train qui s'enfuit

Les artistes sont au cœur du « Je »
Sous les merveilleux feux de la rampe
Le comédien joue de son mieux
Devant son bel amour qu'il contemple

Au rythme invariable des séquences
Les répétitions vont bon train
Les comédiens ont de l'éloquence
Avec un plan de leurs corps étreints

L'amour fou pris en exemple mais
Le baiser est la métamorphose
Pour un long voyage de l'aimer
Là où ne meurent jamais les roses

J'aime cette fureur romantique
L'érotisme des sens Le regard
Passionnel des amours idylliques
Que dévoilent tant de cœurs hagards

Homme d'un jour femme d'une nuit
Ces quelques couplets ne sont que fable
Après la séance de minuit
Je me retrouve seul, ineffable.

(Poème publié dans CENTRE PRESSE, dimanche 31 mai 2009)


© Copyright Eric Guillot. Lois sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Toute reproduction dans sa forme ou son contenu est strictement interdite, sans l'accord explicite de l'auteur.