codedesuivi codedesuivi
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 09 août 2010

AURELIEN - Par Eric GUILLOT

AURELIEN

 

- Tais-toi ! dit la voix suprême envers son rejeton. Assujetti par les nombreuses remarques de son cercle et des convenances bourgeoises, le sujet ne voit pas plus loin que le bout de la lorgnette, qui selon les usages, correspond à la graduation du statut du grand-père qui fut - selon les dires de sa descendance – une importante personnalité. Aimant avec beaucoup de douceur, de raffinement et de tendresse les femmes de son entourage, il usa jusqu'à la prestance tant convoitée du baise-main et du rince-doigts. Aurélien, magistrat à la retraite et neveu de sept oncles actionnaires du Canal de Panama – arpentait quotidiennement les rues de la cité, à la rencontre, toujours imprévue, d’une femme élégante, aisée et distinguée. Cet aveu lui sera extorqué plus tard par le commissaire de police, lors d'un interrogatoire de routine au sujet d'une jeune femme retrouvée étranglée, sous un pont, non loin d'une porte cochère, jouxtant la cour d'une maison de maître, où, fâcheuse coïncidence, l'ancien magistrat résidait. Malheureusement, la police ne retrouva trace de l'assassin et le dossier de cette sordide histoire fut à jamais classé. L'ancien magistrat continua ses incessantes promenades à travers la ville désormais empoisonnée par les passions et les guerres intestines, mais nul ne comprit pour quelles raisons, l'âge avançant, ce notable partit subitement s'installer dans une nouvelle métropole...

 

Aurélien a paru dans le quotidien aveyronnais Centre Presse,
daté du dimanche 4 juillet 2010.

 

© Copyright Eric Guillot. Lois sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Toute reproduction dans sa forme ou son contenu est strictement interdite, sans l'accord explicite de l'auteur.