codedesuivi codedesuivi
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 03 août 2009

L'AMOUREUSE D'ORPHEE Poèmes d'Eric GUILLOT

TOUTE PASSION


Toute passion est la mesure de la vie
Une barque à ramer aux multiples détours
Moi je me perds dans le sillage de l’amour
Et de la liberté que rien ne dévie.



SONNET POUR LE PLUS GRAND AMOUR


Je t’aime Un peu Beaucoup Passionnément
A la folie Pas du tout Je t’aime Un peu
Beaucoup Passionnément A la folie Pas du tout
Je t’aime Un peu Beaucoup Passionnément


A la folie Pas du tout Je t’aime Un peu
Beaucoup Passionnément A la folie Pas du tout
Je t’aime Un peu Beaucoup Passionnément
A la folie Pas du tout Je t’aime Un peu


Beaucoup Passionnément A la folie Pas du tout
Je t’aime Un peu Beaucoup Passionnément
A la folie Pas du tout Je t’aime Un peu


Beaucoup Passionnément A la folie Pas du tout
Je t’aime Un peu Beaucoup Passionnément
A la folie Pas du tout Je t’aime Un peu



PARIS 2000


Spectacles danses chants
Avenues du troisième millénaire
Horloge de fin de siècle
A la grande roue Place de la Concorde
Paris ville lumière et européenne
Kaléidoscope du passé et de l’avenir.



L’AMOUREUSE D’ORPHEE


Lorsque je te vois rêver mon tendre amour
A ces vols d’oiseaux  s’élevant vers les étoiles

D’une fleur éclose au firmament du jour

Lorsque tu disparais soudain comme une fée

Chassant l’ennui à l’harmonie qui te dévoile

Je me dis : serais-tu amoureuse d’Orphée ?



LA VENUS ENDORMIE

(Devant un tableau de Paul Delvaux)

Dans le temple la Vénus s’est endormie
Soudain entre les colonnes de marbre
Une ombre se dessine
Les gardiennes du sommeil hantées par cette vision
Sombrent dans la démence et la folie
Mais la plus belle mais la plus jeune de toutes
S’avance silencieuse et s’immobilise
Son regard se fixe devant un miroir
Image double inversée
Au miroir solitaire.



ET VOILA QUE TOUT REPREND SENS ET FORME

Et voilà que tout reprend sens et forme
J’évoque la mort et délie la vie
Et voilà que pour chaque chose informe
Tout redevient simple chorégraphie.

 

(Poèmes publiés dans CENTRE PRESSE, dimanche 31 mai 2009)


© Copyright Eric Guillot. Lois sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Toute reproduction dans sa forme ou son contenu est strictement interdite, sans l'accord explicite de l'auteur.

Les commentaires sont fermés.