codedesuivi codedesuivi
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 18 janvier 2008

QUESTIONS DE PRINCIPE par Rosy et Eric GUILLOT

"Toute notre connaissance commence par les sens, passe de là, à l'entendement et s'achève dans la raison... Nous distinguerons la raison de l'entendement en la définissant comme le pouvoir des principes... Si l'entendement est le pouvoir de ramener les phénomènes à l'unité au moyen des règles, la raison est la faculté de ramener à l'unité des règles de l'entendement au moyen des principes".
(Extrait de la Critique de la raison pure - De la raison en général)
EMMANUEL KANT.
Elaboré dans un esprit ludique, QUESTIONS DE PRINCIPE, constitue à part entière, un dialogue - dans le concept même des jeux surréalistes - où chacun, à tour de rôle, pose une question par écrit, tandis que sans en connaître la teneur, le partenaire répond à celle-ci suivant la forme interrogative ("Pourquoi" ou "Qu'est-ce que"). Ainsi, les réponses formulées au hasard, (favorisées malgré tout par la connaissance que nous avons l'un de l'autre), offrent un résultat inattendu, qui, sans tenir compte de la chronologie ont contribué, à une classification par "thème". Toutefois, nous tenons à souligner quantité de ces "essais" qui partirent à la corbeille pour n'en retenir que l'essentiel et les meilleurs d'entre eux. En voici de larges extraits.
QUESTIONS DE PRINCIPE a fait l'objet d'une édition limitée, un volume de 32 p. Prix : 6 euros. (Les auteurs).
Ce jeu surréaliste a paru sous la rubrique JEUX DE L'ESPRIT, dans le quotidien aveyronnais CENTRE PRESSE daté du dimanche 31 juillet 2005.


332cf99bc7798c73f0d2db9302607701.jpg
(Les Poissons, 2002 - Dessin de Gaëtan Guillot).



I D E N T I T E S D E S A U T E U R S

E l l e


Nom : étoile double
Prénom : sirène des eaux lumineuses
Date de naissance : 3x2 du saumon
Lieu de naissance : équinoxe d'or
Signe particulier : lampe de fougères au regard sensuel

L u i


Nom : coquillage de minuit
Prénom : tropique du Capricorne
Date de naissance : inédite
Lieu de naissance : nuit des grands torrents
Signe particulier : arc-en-ciel



JEU SURREALISTE présenté par ROSY et ERIC GUILLOT



Elle : Pourquoi sommes-nous hantés par l’indicible ?
Lui : Il faut explorer l’inconnu et le rendre viable sans préjugés.

Lui : Pourquoi rêver au bien-être ?
Elle : Pour mieux nous abandonner.

Elle : Pourquoi perpétuer les souvenirs d’enfance ?
Lui : Pour le plaisir de dire toujours non.

Lui : Pourquoi sommes-nous complémentaires ?
Elle : Pour renaître.

Elle : Pourquoi sommes-nous libres ?
Lui : Pour mourir.

Lui : Pourquoi demeurer impalpable à la neutralité ?
Elle : Pour l’apparence.

Elle : Qu’est-ce que le désir ?
Lui : C’est une plage déserte.

Lui : Qu’est-ce que le hasard ?
Elle : C’est un bouquet de myosotis.

Elle : Qu’est-ce que la passion ?
Lui : C’est un miroir brisé.

Lui : Qu’est-ce que le merveilleux ?
Elle : C’est un cours d’eau.

Elle : Qu'est-ce que l'exaltation ?
Lui : C'est une disgrâce.

Lui : Qu'est-ce que l'émancipation ?
Elle : C'est la Voie Lactée.

Elle : Qu’est-ce que le rêve ?
Lui : C'est une pluie diluvienne.

Lui : Qu'est-ce que la féminité ?
Elle : C'est une vertu.

Elle : Qu'est-ce que le mystère ?
Lui : C'est du machiavélisme.

Lui : Qu'est-ce que l'énigme ?
Elle : C'est la mécanique du désir.

Elle : Qu'est-ce que la sensualité ?
Lui : C'est un changement de saison.

Lui : Qu’est-ce que le regard ?
Elle : C’est une étoile de mer.

Elle : Qu’est-ce que le plaisir ?
Lui : C’est une main courante.

Lui : Qu’est-ce que l’amour ?
Elle : C’est la rosée au petit matin.

Elle : Qu’est-ce que le bonheur ?
Lui : C’est une fenêtre qui s’ouvre sur la nuit.

Lui : Qu'est-ce que la liberté ?
Elle : C'est une étoile filante.

Elle : Qu'est-ce que le baiser ?
Lui : C'est un pigeon voyageur qui s'envole d'une volière.

Lui : Qu'est-ce que l'érotisme ?
Elle : C'est un rosier grimpant au pied d'un sapin.

Elle : Qu’est-ce que les sentiments ?
Lui : C’est une trahison.

Lui : Qu’est-ce que le couple ?
Elle : C’est un véritable ennui.

Elle : Qu’est-ce que l’étreinte ?
Lui : C’est l’apothéose d’un véritable désordre.

Lui : Qu’est-ce que la morale ?
Elle : C’est le plaisir et la volupté.

Elle : Qu’est-ce que le désordre ?
Lui : C’est la clairvoyance.

Lui : Qu’est-ce que la famille ?
Elle : C’est la pomme d’Adam.

Elle : Qu’est-ce que le devoir ?
Lui : C’est une cervelle en gélatine.

Lui : Qu’est-ce que l’utopie ?
Elle : C’est une variation de climat.

Elle : Qu’est-ce que l’imaginaire ?
Lui : C’est le mouvement diurne.

Lui : Qu’est-ce que la connaissance ?
Elle : C’est un fruit mûr.

Elle : Qu’est-ce qu’une doctrine ?
Lui : C’est une coulée de boue.

Lui : Qu’est-ce que le concept ?
Elle : C’est un sentiment de révolte.

Elle : Qu'est-ce que l'honneur ?
Lui : C'est un vieux mur recouvert de mousse.

Lui : Qu'est-ce qu'un chef-d'oeuvre ?
Elle : C'est la nausée.

Elle : Qu'est-ce que l'émotion ?
Lui : C'est la solitude de l'homme.

Lui : Qu'est-ce que l'interprétation ?
Elle : C'est un coucher de soleil.

Elle : Qu'est-ce que la solitude ?
Lui : C'est un monde illusoire.

Lui : Qu'est-ce que la religion ?
Elle : C'est une fleur de pavot dans les mains d'une petite fille.

Elle : Pourquoi se résoudre à accepter des principes établis ?
Lui : Pour éprouver l’irrésistible besoin d’une étreinte langoureuse.

Lui : Pourquoi nous enivrons-nous de toutes ces choses ?
Elle : Pour passer le temps.

Elle : Pourquoi vouloir l’impossible ?
Lui : Parce que le temps est une énigme.

Lui : Pourquoi croire ?
Elle : Pour l’idéalisme, le fanatisme et la prospérité.

Elle : Pourquoi continuer ?
Lui : A cause des dires et des paroles qui se perdent.

Lui : Pourquoi voyager à travers l’infini ?
Elle : Pour partir.

Elle : Pourquoi mentir ?
Lui : Pour revivre éternellement.

Lui : Pourquoi aimons-nous la provocation ?
Elle : Pour apparaître, disparaître et revenir…



C19 H28 02 + C18 H24 02 = XY/XX

Un arbre
UN POISSON
Deux molécules
Rien
La vie

C18 H24 02 + C19 H28 02 = XX/XY

© Copyright Eric Guillot. Lois sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Toute reproduction dans sa forme ou son contenu est strictement interdite, sans l'accord explicite de l'auteur.

Commentaires

J'envie votre complicité ! Même dans l'au-delà, tels des Gémeaux/jumeaux, vous ne connaîtrez jamais cette terrible sensation de solitude extrême ! Christina Bianca.
http://christinaabiancaatroncia.midiblogs.com

Écrit par : CHRISTINA BIANCA TRONCIA | vendredi, 18 janvier 2008

Certes, l'artiste par définition est seul. Toujours. En ce qui nous concerne et bien que nous ne soyons pas des artistes, nous exploitons la solitude du dedans, afin que l'inexprimé devienne l'exprimable, par le biais des réponses spontanées et parfois quelque peu poétiques. Enfin, nous essayons...

Écrit par : Eric Guillot | samedi, 19 janvier 2008

J'arrive un petit peu à lire les phrases du jeu surréaliste, mais c'est hard !!
Je ne l'ai que survolé. Je vais m'y replonger à mes moments perdus !
A plus !!!
ghislaine

Écrit par : GHISLAINE | mardi, 22 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.