codedesuivi codedesuivi
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 13 janvier 2008

DEDICACES II par Eric GUILLOT

Voici présentés sous le titre DEDICACES, des poèmes de circonstances, composés à l'occasion de mariage, de fêtes d'anniversaires ou de faire-part de naissances. Leurs compositions sont de styles variables, qu'il s'agisse d'acrostiches, de vers libres ou de cantate. A l'exception de la pièce Le blason des saisons, publié dans CENTRE PRESSE, sous le titre Le printemps perpétuel, le 20 juillet 2003, les poèmes ci-après ont paru dans le quotidien aveyronnais, le 30 septembre 2007.




CENTENAIRE

(Ce poème fut écrit à l'occasion des 100 ans de Mme Fernande Dalet).

Que la vie est belle
Mais quel est le secret des parfums
Le bruit des sources ?
Une fille sur un cheval de bois s’élève vers les nuages
Au galop sur Neptune et les quatre points cardinaux

Aurore boréale. Ailes noires
Déluges de pluies
Faux arc-en-ciels
O champs dévastés par la grêle !

Mais les hommes en sont revenus
La fraîcheur des lilas
Les plaisirs retrouvés
L’amour, la plénitude, l’insouciance. La vie.

Soudain les mots se sont tus
A nouveau les sauterelles
A nouveau de longues ailes noires déployées
Mais la Terre ne sera jamais plus un bilboquet
Car les hommes en sont revenus
Et portent désormais un regard sur un nouveau monde

Prodige des jours

L’amour et la bonté éclairent
Le visage du bonheur humain.


(Dimanche 22 juin 2006).




LE NUAGE DE SA ROBE

(Poème composé en l'honneur du mariage de Stéphanie).

Le nuage de sa robe creuse la douceur du jour
Mystérieuse et toujours différente
Elle abolit le passé aux ailes d’azur
Pour une étreinte future
Ses désirs naissent à hauteur de ses rêves
Le visage de l’amour au reflet de la volupté
Anéantit toute attente devant le miroir des songes
Et au calice des baisers
L’ovale de ses bras abolit les mystères
Alors la beauté couronne l’amour
Aux yeux couleur du temps
Devant la fenêtre du bonheur ouverte sur l’avenir.


(Samedi 26 août 2006)



PLEIN CHANT

I


Regard de rêves et de splendeurs
Ouvre-toi amour voluptueuse
Sous ta jupe se perd la pudeur
Yvain a conquit son amoureuse

II

Regard sur ton corps que tu dévoiles
Où la beauté devient sacrée
Songeries de mes jardins secrets
Yeux parés de mille et une étoiles



OCEAN

(Pour Gaëtan, lors de la sortie du film "Le Titanic").

Vieil océan immuable et glacial
Obscur et silencieux
De quelque royaume à jamais englouti
Et de trésors recouverts de corail
Mythes enchantés d’aventures multiples
Aux légendes anciennes
Vaste continent
Où brillent à l’infini les étoiles sans noms
Aux nageoires de la nuit
Dans la trajectoire immortelle des rêves et de la liberté.



LE BLASON DES SAISONS

(Pour Marthe et Francis Besse, poème composé à l'occasion de leurs noces d'émeraude.
Automne 2001).


Les saisons sont des métamorphoses
Où les jours s’écoulent à l’envers
Et au blason d’une aurore nouvelle
Les fenêtres charment la balance des jours
Dans une frondaison de parfums
Puis le soleil progressivement lèche
Les vitres du temps
Au vol invariable d’un oiseau
Alors parmi les prismes étincelants
Se reflète au-dessus du lac enchanté
Le diamant indivisible de la passion
Aux lèvres de corail

Comme un printemps perpétuel.

 

© Copyright Eric Guillot. Lois sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Toute reproduction dans sa forme ou son contenu est strictement interdite, sans l'accord explicite de l'auteur.

14:45 Publié dans Poesie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je n'ai pas encore tout lu mais vraiment c'est beau et varié

Écrit par : dijols huguette | lundi, 14 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.