codedesuivi codedesuivi
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 13 janvier 2008

DEDICACE I par Eric GUILLOT

Voici présentés sous le titre DEDICACES, des poèmes de circonstances, composés à l'occasion de mariage, de fêtes d'anniversaires ou de faire-part de naissances. Leurs compositions sont de styles variables, qu'il s'agisse d'acrostiches, de vers libres ou de cantate. Ces poèmes ont paru dans CENTRE PRESSE le 30 septembre 2007.

 

CANTATE A KEVIN


Un matin d'hiver dans une ville enneigée
La beauté de l'univers endormi aux yeux éblouis

« Que c'est beau le monde
La Grèce n'a jamais existé »(1)

Des bruits dans le couloir
Soudain la vie tumultueuse reprend tous ses droits

Les mots raisonnent
Les mots résonnent
Comme le doux éclat des roses au parfum indéfinissable.

Le temps est véritablement ce qui change et se transforme
En une aurore éternelle.
Vertige de la mémoire

Un jour d'entre les jours, d'entre les heures
d'entre les nuits

Ô temps arrêté
L'espace de quelques secondes
L'instant !

Le passé s'efface désormais à la faveur du présent
Et de l'avenir.

Alors de la mer surgit l'impondérable
L'éternelle Vénus
Blanche d'écume
Dans un perpétuel recommencement
Où renaît le Phénix
Semblable aux poupées russes

LA GENESE

II

Le monde apparaît tel qu'il est sous les yeux de l'enfant
Que voient-ils ces yeux pleins de rêves et de fantaisies
Sous la lune prisonnière des caprices poétiques
Et des inventions originales
comme de nouvelles créations
Entre l'hier et l'aujourd'hui
Où s'enflamment des vérités de perles dorées
De cet invisible imaginaire et impénétrable
Aux songes diamantifères.
Un jour, tu te promèneras dans le verger
En compagnie de ton chat blanc et noir
Une cage à la main dans l'espoir de t'emparer d'un oiseau
Le rêvant prisonnier pour mieux l'adorer.

T'en souviens-tu ? Ô chimères !

Des merles juchés sur les hautes branches
S'envolèrent précipitamment
Il y avait aussi un rouge-gorge qui gonflait son duvet
Et un pic-vert qui, à ton approche, prit son envol.

Les oiseaux, les beaux oiseaux de leurs vols fantastiques
Dessinèrent un cercle majestueux
Puis disparurent dans un ciel sans nuage
Comme le Goëland de Jonathan Livingston
A la découverte de la liberté.

Ô mots bleus, couleur d'azur de vérités
De songes et de prophéties
Tel un conte de la Nouvelle-Guinée
Où entre le serpent et l'oiseau
L'Homme s'est paré des plus beaux plumages
Aux couleurs du Temps.

Ainsi apparaissent désormais

L'homme et la femme
Enfin libres

Pour toujours.


III

L'AMOUR

Cette ferveur que tu découvris presque à l'aube
de ce troisième millénaire
Cette notion suprême du bonheur
Cet « embellissement de la vie » comme disait Léo Ferré
Et cette faculté de s'émerveiller de tout, de rien.

Ô le vent du large
La barque des rêves s'amarre le long des quais

Réveille-toi donc et respire !

Le soir tombe et la nuit devient un roman
Chaque jour qui naît est la scène d'un futur théâtre

Ecoute le chant du crépuscule
Et cette voix comme en écho - Que dit-elle ?

- Elle est la Beauté
Et l'amour engendre la jeunesse éternelle !

La passion. L'amour fou. Cet éternel désir
Invariablement.


IV

LA VIE

Premiers balbutiements
D'un nouveau monde en effervescence.
A peine perceptible pour l'homme d'aujourd'hui.

Ô Plaisir-Temps !

Les songes, les passions exubérantes, les convictions
L'idéal pour un monde meilleur
Tout cela ne se marchande pas.

Et cette soif de connaissance
Où tu renais à l'aube du savoir
Est aussi sans limite.

Ta main mentionne des chiffres
au coeur des ressemblances

Et de tout ce qui se dénoue enfin
Au diapason de la réalité et de l'avenir
Comme une musique au son d'un hautbois
Ou apparaît la trame invisible
De l'aimer.

Le regard conquis. Le bonheur. La plénitude

Semblables au vol immuable de l'oiseau
Avec ses battements d'ailes dans l'océan du ciel.

La liberté. Les rêves. L'amour. La vie.

Perpétuellement.

(Dimanche 31 décembre 2006-27 et 28 septembre 2007).

(1) André Breton. Extrait de Rano-Raraku. Poèmes, 1948.


 

 

© Copyright Eric Guillot. Lois sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Toute reproduction dans sa forme ou son contenu est strictement interdite, sans l'accord explicite de l'auteur.

Les commentaires sont fermés.